L'UNAT et ses initiatives #Antigaspi !

La loi anti-gaspillage alimentaire fête ses 3 ans ! Si on zoom sur la France, le gaspillage alimentaire représente 10 millions de tonnes de nourriture jetées chaque année, soit 20 tonnes par minute, ou plus simplement 317 kg par seconde !

Pour contrer l’énormité de ces chiffres, les initiatives se multiplient autours de nous, comme parmis les membres du réseau.

L’UNAT Bretagne organise depuis 5 ans des formations de sensibilisation au gaspillage alimentaire et à la gestion des déchets organiques afin d’informer les directeurs d’hébergements.

En 2014 déjà, l’UNAT Centre Val de Loire, soutenue par l’ADEME et la DRAFF, interrogeait les pratiques et les problématiques de la restauration dans le Tourisme Social et Solidaire.

L’UNAT Auvergne-Rhône-Alpes a également mené une réflexion sur le sujet, et propose un guide antigaspi en 2017, comportant des fiches d’actions concrètes et duplicables.

Un sujet qui anime également l’UNAT Nouvelle-Aquitaine qui mène avec le département de la Gironde un projet d’alimentation durable. Un retour d’expérience des plus inspirant : https://www.youtube.com/watch?v=LwgPxnBgYfs

Des initiatives diverses qui se multiplient, et qui témoignent d’une mobilisation des acteurs du Tourisme Social et Solidaire. Ainsi, cette année l’UNAT Occitanie s’est lancée dans une campagne « Tourisme, nutrition, prévention santé », dont l’un des objectifs est d’améliorer les pratiques alimentaires. Une sensibilisation qui se concentre sur un sujet de santé publique, qui s’accorde pleinement avec des pratiques de développement durable en questionnant et raisonnant notre consommation.

Si vous cherchez des outils pratiques à destination de la restauration collective qui pourront vous inspirer. C’est par ici.

 

En conclusion, l’antigaspi c’est valoriser une consommation responsable pour prendre des bonnes habitudes en vacances, à ramener à la maison !

 

Bonus, pour bien décrypter les dates de péremption !

Leur mauvaise lecture est la cause à elle seule de 20% du gâchis de nourriture en France.

 

 

Mention sur l'étiquette

Signification

Date limite de consommation (DLC)

Denrées très périssables (viandes, poissons, œufs, produits laitiers)

« À consommer jusqu'au »

accompagné du jour et du mois

Au-delà de la date indiquée, le produit ne peut plus être ni vendu ni consommé, car il pourrait provoquer une intoxication alimentaire.

Date de durabilité minimale (DDM), qui remplace la date limite d'utilisation optimale (DLUO)

Denrées moyennement et peu périssables tel que les produits secs, stérilisés, lyophilisés et déshydratés

« À consommer de préférence avant le… »

suivi d'une indication temporelle d’autant plus précise que la DDM est courte

Au-delà du délai mentionné, les qualités gustatives et nutritionnelles du produit peuvent s'altérer mais il reste consommable.

Lire la vidéo « Les dates de péremption » de l'Institut national de la consommation

 

Sources :

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/ademe_mag96-p12_gaspillage_alimentaire.pdf

https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/dechets/reduire-dechets/eviter-gaspillage-alimentaire

http://casuffitlegachis.fr/sites/default/files/pdf/rapport-gaspillage-alimentaire.pdf

 

S'impliquer dans l'UNAT