Le plan en faveur des "vacances pour tous" enfin dévoilé !

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer, le ministre chargé de Ville et du Logement, Julien Denormandie, et le secrétaire d’Etat, Gabriel Attal, ont présenté samedi le plan pour des « vacances apprenantes » ainsi que des annonces pour soutenir le départ en vacances des Français (à télécharger ci-dessous). Les structures associatives des vacances et du tourisme attendaient ces annonces, déjà repoussées plusieurs fois, et pour lesquelles elles se sont mobilisées de long terme en tant qu’acteurs de l’éducation populaire et du droit aux vacances, avec l’appui déterminant de parlementaires.

Les familles, notamment celles dont les enfants ont décroché durant le confinement ont besoin et droit à des vacances. Tous les organisateurs et hébergeurs ont donc adapté l'organisation des séjours aux règles, notamment sanitaires, imposées par l'État pour répondre au besoin de cohésion sociale. Cela a néanmoins entraîné de nombreux désagréments pour les familles qui avaient maintenues leurs réservations.

Concernant les « colos apprenantes », il convient de rappeler que les séjours organisés par des opérateurs de l’éducation populaire sont par nature porteurs d’un projet éducatif, de sens et de valeurs. Dans le contexte actuel, l’Etat a souhaité mettre l’accent et des moyens exceptionnels pour permettre à 250.000 jeunes issus de quartiers prioritaires de la ville et de zones rurales de partir, sans reste à charge pour les familles, en lien avec les collectivités. Dans ces circonstances, l'organisation de séjours dans les délais et aux prix réduits demandés par l'État est difficile à tenir économiquement. Néanmoins, étant à but non-lucratif, nos organisations feront le choix de donner la priorité à la solidarité avec les enfants et adolescents. Pour cela, le dispositif devra être véritablement ouvert à tous les opérateurs associatifs, quelle que soit la taille de la structure.  

Dans le cadre du « plan tourisme », l’UNAT avait plaidé pour que le maintien de l’offre touristique des territoires s’accompagne d’un important soutien au départ en vacances des Français. Ce sera le cas par le biais d’un « chèque tourisme exceptionnel » de 300 euros pour 200.000 familles aux revenus modestes qui ne bénéficient pas des aides des CAF, ainsi que pour des agents hospitaliers et médico-sociaux. Nous appelons de nos vœux à ce que ce dispositif s’articule avec ceux des Régions. Cela confirme que le Chèque-Vacances est un outil utile et pertinent pour soutenir et encourager le départ en vacancesNous déplorons donc que le gouvernement fasse le choix, à cette occasion, d’ouvrir sa distribution à la concurrence. Nous rappelons notre attachement au modèle exclusif de l’ANCV qui permet à la fois d’appliquer des taux de commission bas et de développer une politique sociale ambitieuse.

De façon plus générale, le plan « tourisme pour tous » reconnaît l’importance des vacances tout au long de la vie, et dans toutes les situations de la vie. Ces mesures en faveur du droit aux vacances sont importantes pour les enfants, les jeunes, les familles, et les personnes en situation de handicap, notamment les plus en difficulté. Les acteurs associatifs des vacances et du tourisme resteront mobilisés pour qu’elles trouvent à s’appliquer concrètement dans les meilleurs délais et pour accueillir les Français partout sur le territoire dans les prochaines semaines !

A télécharger: 

S'impliquer dans l'UNAT