Disparition de Julien Lauprêtre: « une partie de nous s'en va avec lui »

par MarineVlody
0 commentaire

La disparition de Julien Lauprêtre, président historique du Secours Populaire Français, est une immense tristesse qui nous envahit.

Une partie de nous s’en va avec lui. Je perds, comme beaucoup, un ami, un exemple de combativité.

Engagé dans la Résistance, ce grand homme n’a jamais abandonné la promesse des «  Jours Heureux » formée au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale par le Conseil National de la Résistance.

Dans sa vie d’homme généreux,  humble et bon, la solidarité n’était pas un vain mot mais avant tout un combat du quotidien. Il a su faire du Secours Populaire Français une association incontournable dans le paysage associatif français avec 80 000 bénévoles qui apportent la solidarité à 3,3 millions de bénéficiaires par an en France et dans le monde.

Témoin de la création des premiers congés de 1936 dont il parlait avec émotion, Julien Lauprêtre a été un des premiers militants du droit aux vacances pour tous. Il a participé à faire émerger dans notre société l’idée que, loin d’être un luxe destiné à quelques-uns, les vacances et la culture étaient des facteurs essentiels de l’émancipation humaine.  La journée des oubliés des vacances qui faisait profiter, chaque année, d’un temps de vacances, plus de 70 000 enfants émerveillés restera l’un de ses héritages forts.

Mes pensées vont à sa famille, aux équipes du Secours populaire Français à tous les bénévoles qui perdent un père et aux bénéficiaires qui perdent un bienfaiteur.

 

Michelle Demessine, Présidente de l’UNAT, ancienne ministre et 

sénatrice honoraire du Nord

S'impliquer dans l'UNAT