Culture & Économie Sociale et Solidaire : la troisième voie ?

par a.wittersheim@u...
0 commentaire
Culture & Économie Sociale et Solidaire : la troisième voie ?

Dans le contexte d'une volonté partagée entre l'UNAT et le Ministère de la Culture de développer les actions culturelles dans le Tourisme Social et Solidaire, formalisée par la convention cadre signée en 2017 et renouvelée pour 2018, de nombreuses réflexions sont menées et des actions émergent pour que l'ESS et la culture coopèrent. 

Le labo de l'ESS, en partenariat avec Bernard Latarjet Conseils et grâce au soutien de la Fondation Crédit Coopératif, ont publié un rapport d'étude sur les liens entre Économie sociale et solidaire (ESS) et Culture.

Un article sur AvisePortail du développement de l'économie sociale et solidaire, en fait une synthèse :

"L'étude, menée de juin à décembre 2017, repose essentiellement sur le recueil de témoignages d’acteurs concernés (entreprises représentatives du secteur culturel et inscrites dans l'ESS, acteurs politiques, administratifs, professionnels et financiers impliqués dans l’ESS et son développement), complétés par les études et enquêtes réalisées récemment sur le sujet, notamment par l’association Opale (Centre de ressources du DLA culture).

Aujourd'hui, la culture et l'ESS sont extrêmement imbriquées : les entreprises culturelles partagent les valeurs de l'ESS - recherche de l’intérêt général, d’émancipation et de solidarité - et sont souvent elles-mêmes des structures de l'ESS. De 30.000 à 35.000 entreprises culturelles appartiennent à l’ESS, soit 15 à 17% des établissements de l’ESS et 26% des emplois culturels.

Le rapport identifie pour cela trois voies de progrès essentielles :

  • La coopération entre les acteurs culturels, qui doit être encouragée par les pouvoirs publics contre la logique de segmentation par discipline et fonction ;
  • Le renforcement des capacités entrepreneuriales des acteurs culturels à travers la formation, l’accompagnement et la diversification de leurs activités, sans que cela ne compromette ni l’exigence artistique ni l’utilité culturelle et sociale de leurs projets ;
  • L’amélioration de la (re)connaissance de l’ESS au sein du secteur culturel, grâce à l’information, le recueil et la diffusion d’expériences et d’outils, notamment au niveau régional."

Télécharger ce rapport

S'impliquer dans l'UNAT