Colloque ISIAT 2018 sur l'animation socioculturelle

par a.wittersheim@u...
0 commentaire
Colloque ISIAT 2018 sur l'animation socioculturelle

Le Pôle Carrières Sociales ISIAT-IUT Bordeaux-Montaigne et l’UMR 5319 PASSAGES/CNRS Université Bordeaux Montaigne, en partenariat avec le LAboratoire Cultures Éducation Sociétés de l’Université de Bordeaux, l’Ecole Polytechnique de Lisbonne, l’Institut d’Etudes Politiques et Sociales d’Aragon, l’Université du Québec à Montréal et l’Association des Ludothèques Françaises, organisent les lundi 29 et mardi 30 janvier 2018 un colloque sur le thème : « Jeu et enjeux pour l’animation socioculturelle »

L’objet jeu ou jouet (game), l’activité ludique ou la pratique du jouer (play), depuis les travaux précurseurs de Johan Huizinga (1938) et de Rogers Callois (1958), sont devenus dans nos sociétés contemporaines un domaine attractif qui cristallise autant d’attentes sociales que d’enjeux académiques ou professionnels. Les pratiques, définies d’abord comme autotéliques, ont été gagnées par des processus de marchandisation, à leur tour recomposés par des dynamiques de ludification, gamification ou ludicisation qui dépassent le seul domaine marketing pour gagner la sphère des apprentissages individuels ou collectifs. L’actuelle démultiplication des serious games, qui sortent du
strict aspect divertissant pour atteindre des objectifs autres (pédagogiques, de sensibilisation, de communication, etc.), est l’un des symptômes de cette diffusion. Ils traduisent ces processus de ludicisation qui traversent de plus en plus les activités et interactions de la vie courante. Ce faisant, sont entérinés les propos du pédagogue allemand Friedrich Fröbel, lorsqu’il affirmait lui aussi : « Le jeu est une activité sérieuse », sérieux confirmé si besoin était, par l’importante liste des laboratoires et programmes de recherche, à la croisée des sciences humaines et sociales, qui, en France et ailleurs, travaillent la question du jeu et du jouet.

Aujourd’hui, le jeu est en ce sens au coeur d’interventions socioculturelles diverses, qu’il s’agisse d’animations en crèche, dans les écoles, lors d’événements festifs dans les quartiers, dans les établissements de l’éducation spécialisée ou encore en EHPAD par exemple. Inscrivant l’individu dans des temps et des rapports sociaux spécifiques, il n’est pas étonnant que le jeu interroge aussi les dynamiques familiales. Avec ou sans la médiation des professionnels de l’animation, il devient une occasion fédératrice, un prétexte à prendre et à partager du temps, un support aux sociabilités intrafamiliales et aux mécanismes d’identification/individuation. Dans ses diverses formes, le jeu devient une opportunité de redéploiement des rôles sociaux et de réorganisation des asymétries propres aux rapports d’âge, de sexe, de génération, etc.

A ces différents titres, le jeu interroge plusieurs enjeux du champ de l’animation sociale et socioculturelle, déclinés au travers des axes suivants, dans lesquels s’inscriront les propositions de communications. Un des attendus essentiels du colloque est de croiser les apports académiques, les analyses d’expériences concrètes, mais aussi les
dimensions culturelles (notamment s’agissant du dialogue entre les cultures professionnelles de l’animation et des spécialistes du jeu), la diversité des dispositifs,des territoires/terrains, des acteurs et des publics.

Programme téléchargeable ci-dessous.

Cette année, l'ISIAT vous propose également en collaboration avec l'équipe du centre d'animation du Grand Parc une soirée jeux autour d'un apéritif dînatoire (15 euros de participation). Si vous êtes intéressés, inscrivez-vous par mail à contacts-carrieres-sociales[at]listes.u-bordeaux3[dot]fr (places limitées à 40) et en envoyant un chèque à l'ordre de "CSE" à l'adresse suivante : Luc Greffier, IUT Bordeaux Montaigne, 1 rue Jacques Ellul, 33080 Bordeaux 

A télécharger: 

S'impliquer dans l'UNAT