Campagne nationale 100% #Colo

par a.wittersheim@u...
0 commentaire
Campagne nationale 100% #Colo

Mercredi 1er mars, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a rendu visite à des jeunes et leurs animateurs en séjour de vacances à Paris. L’occasion de lancer la campagne « 100 % #Colo ».

CAMPAGNE NATIONALE « 100% #COLO »

Afin de promouvoir les « colos » partout en France, le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports s’est une nouvelle fois associé avec la Caisse Nationale des Allocations Familiales (CNAF), l’UNAT et la Jeunesse au Plein Air (JPA) pour engager une campagne de grande ampleur « 100 % #Colo ».

Pour la troisième année consécutive, cette campagne revêt comme objectif de :

  • Donner envie aux adolescents de vivre cette expérience particulière que sont les colonies de vacances, et tout simplement les informer que cette possibilité existe pour eux.
  • Rassurer les parents sur le fait que leurs enfants partent en toute sécurité, dans un lieu encadré par des professionnels de l’animation.
  • ​Sensibiliser les prescripteurs (comités d'entreprise et collectivités territoriales) à l'importance du départ des enfants et adolescents en colonie de vacances​.

Télécharger le Kit de communication

Télécharger :

Vous pouvez également télécharger le Dossier de Presse

 

La campagne a commencé sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Snapchat...). Du 16 au 23 mars, les affiches seront sur les flancs gauche des bus de 460 villes : Paris et banlieue, Toulouse, Strasbourg, Saint Etienne, Dijon, Marseille, Nantes, ... Des documents corédigés par le Ministère, la CNAF, l'UNAT et la JPA seront également envoyés aux prescripteurs (collectivités territoriales et comités d'entreprise) pour rappeler l'importance des colonies de vacances.

LES « COLOS », UNE EXPERIENCE UNIQUE

L’apprentissage de la vie en collectivité

Les « colos » permettent aux enfants et aux adolescents à travers l’expérience de la vie collective et de la pratique d’activités, de se confronter à l’autre, d’apprendre à vivre en société et de se
construire en tant que citoyen. Des jeunes de milieux sociaux et culturels variés s’y retrouvent et s’y amusent ensemble.

Un indispensable dépaysement

C’est, pour nombre d’entre eux, la seule opportunité de partir en vacances. Le fait de pouvoir partir, changer d’air, est indispensable à la bonne santé psychologique de chacun. On y fait des rencontres, on apprend à vivre avec les autres, on s’amuse. On acquiert des compétences pour devenir grand, on récolte des souvenirs avant de devenir vieux.

Découvrir de nouvelles activités

Chaque « colo » repose sur le projet éducatif de l’organisateur et sur le projet pédagogique élaboré par une équipe d’animation qualifiée. Les jeunes ont la possibilité de s’épanouir dans des activités auxquelles ils n’ont pas accès le reste de l’année.

Les « colos », un cadre sécurisé

Pour que les enfants puissent profiter des colonies de vacances, la première responsabilité de l’État est d’assurer leur sécurité. Grâce à un cadre législatif et réglementaire rigoureux, « les colos » se déroulent dans un environnement sécurisé : obligation de déclaration des séjours, des locaux d’hébergement et des intervenants, obligation d’assurance, obligation des respecter des règles d’hygiène et de sécurité et des normes d’encadrement, etc. Les mineurs accueillis sont placés sous la protection du préfet de département dont les services contrôlent en amont et sur place la conformité du séjour aux normes réglementaires, ainsi que sa qualité éducative.

Les « colos », un outil de lutte contre les inégalités

Pour un prescripteur, proposer aux enfants et ados de partir en « colo », c’est avoir l’ambition que chacun puisse accéder au droit aux vacances. C’est lutter contre la fragmentation sociale des loisirs, qui participe à une société divisée. C’est permettre à chaque jeune de faire l’expérience de la mobilité et du « vivre-ensemble ».

Toutes les informations sur les colos sur le site du ministère : http://bit.ly/2m2vNU0 ou sur le site vacances-enfants-ados.com

N'hésitez pas à diffuser ! 

S'impliquer dans l'UNAT