À 60 ans, VVF Villages défend plus que jamais le TSS

par a.wittersheim@u...
0 commentaire
60 ans VVF Villages

En 2018, VVF Villages, acteur majeur du tourisme social et solidaire, fête son 60e anniversaire. Tout en restant fidèle à ses valeurs fondatrices d'offrir des vacances au plus grand nombre (45% des dossiers traités par VVF sont concernés par des aides financières de la part de l'ANCV ou de la CAF), l'association veut, pour poursuivre ses bons chiffres de croissance, rénover et élargir son offre.

L'association auvergnate à but non-lucratif fait voyager aujourd'hui près de 400 000 Français chaque année. "Aujourd'hui, nos valeurs fondatrices sont toujours au cœur de notre projet", explique son président, Paul Reynal. À savoir : la formation et l'accompagnement de ses salariés, un appui financier des banques locales, le reversement à part égale des bénéfices entre ses employés, et surtout la vitalisation des milieux ruraux dans lesquels VVF déploie ses villages vacances. 

Investissements et rénovations

Depuis 2010, une « politique active de rénovation » a été mise en place. 116 millions d’euros ont été consacrés à la remise à niveau du parc immobilier.  Les rénovations des 83 villages répartis dans 48 départements vont continuer. L’accent n’a pas seulement été mis sur le cadre des séjours. VVF Villages insiste sur sa démarche RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises), qui regroupe l’ensemble des pratiques mises en place par les entreprises dans le but de respecter les principes du développement durable (social, environnemental et économique).

Des chiffres positifs et de nouveaux objectifs 

Le chiffre d’affaires de VVF en 2017 (dont 75 % sont réalisés durant l’été) a été de 73 millions d’euros hors taxes (+7,6%), un chiffre en progression depuis 4 ans. Et sa direction compte bien atteindre les 8% de CA en plus cette année, en multipliant nouvelles offres et partenariats. Comme celui qui vient d'être noué avec le transporteur Flixbus, qui devrait créer une vingtaine de lignes transportant directement les familles vers les villages vacances VVF. 

Le partenariat testé avec l'UCPA l'an passé, permettant aux adolescents d'avoir accès à des packages sportifs sur les villages VVF, sera lui pérennisé sur 5 villages en 2018. 

70 % de la clientèle est composée d’« individuels », en majorité de la classe moyenne. Les 30 % restant sont des groupes, comme des comités d’entreprise. Les séminaires d’entreprises concernent 12 villages et représentent 3 % du chiffre d’affaires. VVF Villages souhaite les faire passer à une fourchette comprise entre « 15 % et 20 % du chiffre d’affaires d’ici 5 ans ».

Les ventes en direct sur son nouveau site internet, le marché groupe, ou encore les ventes via la grande distribution (Leclerc et Carrefour Voyages) font aussi partie des axes de développement de l'association pour 2018. Tout comme son offre business, qui ne représente actuellement que 4% de ses activités. En déployant ses offres séminaires sur une douzaine de villages, dont Evian ou le Cap-Ferret, la direction de VVF Villages viserait la barre des 15 à 20% d'ici 5 ans. 

"Nous ne nous fixons pas de stratégie ciblée pour les prochaines années, mais comptons plus sur un développement opportuniste et raisonné", résume Bruno Mounier, directeur commercial. 

Au printemps, le groupe révèlera lors d'une grande assemblée générale ses perspectives sur les 10 prochaines années.

Le village vacances du Barcarès, dans les Pyrénées-Orientales, sera cette année desservi directement par Flixbus © VVF Villages

Le village vacances du Barcarès, dans les Pyrénées-Orientales, sera cette année desservi directement par Flixbus © VVF Villages

S'impliquer dans l'UNAT